C’était le vendredi 1er septembre 1944
La libération de Soyécourt... Il y a 60 ans.

Comme tous les premiers vendredi du mois, ce matin là, on se retrouvaient à la messe de huit heures. L’abbé Pierre Turcry finissait son office en nous accompagnant sur le parvis de l’église. C’est à ce moment que l’on vit se précipiter Jean Leban criant à la cantonade :

« Vite, vite ! Faut sonner les cloches, les Américains sont là ! »

Tout le monde était interloqué mais nous l’interrogions aussitôt :

« Où çà, mais où ils sont ? »

« Sur la route de Vermandovillers, là bas en haut ... » Il courait déjà quatre à quatre les marches du clocher pour sonner les trois cloches, suivi là-haut, par d’autres qui continuaient à le questionner.

Avec Michel Leban, François Maille, ma sœur Marie-Thérèse et beaucoup d’autres, je me vois courir rejoindre les autres habitants déjà sur les lieux.

On assistait à un défilé de véhicules militaires dans un bruit assourdissant et des nuages de poussières. Tout le monde criait. Des cris de joie, de bienvenue et de « vive les Américains » remplissaient ma tête le long de cette route. Certains essayaient de monter sur les marche-pieds des camions ou sur les chenillettes des tout-terrains, moi je regardais surtout les Jeeps. Ils venaient de Lihons en direction d’Estrées sur la D79 et ce convoi mémorable et interminable a duré toute la journée. Une journée que nous ne pouvions plus oublier : le jour de la libération de Soyécourt !


Mise en ligne : mercredi 1er septembre 2004, par Denis Robit


Forum de l'article

  • > C’était le vendredi 1er septembre 1944
    27 mars 2006, par Andre Locque
    J’ai 3 autres photos à votre disposition. Cordialement, André