Soyez bon, soyez court, les chicons de Soyécourt
Les minis-endives se goûtent à l’apéritif

Depuis plusieurs années, l’endiverie de Soyécourt rencontre le succès dans toute la France, notamment grâce à ses petits chicons à moitié mûrs proposés à l’apéritif.

Une petite devinette culinaire pour commencer et se mettre en appétit. Quel est le point commun entre les soeurs Stéphanie et Caroline Tatin, et Hugues Moilet, directeur de l’endiverie de Soyécourt et de Santerleg à Soyécourt ? Ils ont découvert un aliment par hasard. Les soeurs Tatin ont inventé la la tarte éponyme après l’avoir renversée et remise au four à l’envers. Hugues Moilet a, de son côté, découvert, également par accident, ce qui fait aujourd’hui le succès de son entreprise : les jeunes pousses d’endives pour l’apéritif.

JPEG - 13.4 ko
Hugues Moilet, pas peu fier de présenter sa gamme d’endives, y compris les sachets de six jeunes pousses d’endives.

C’était il y a sept ans. Un acheteur d’une grande enseigne de super-marchés vient visiter une de ses serres obscures. Serre dans laquelle il observe des endives de 13 jours, à 8 jours de la récolte. Le visiteur interroge alors Hugues Moilet sur les humidificateurs d’air qui créent un léger brouillard "il pensait que c’était des produits chimiques. Pour lui prouver qu’il ne risquait rien j’ai cueilli une endive et je l’ai croquée sans la laver". Le client fait de même. C’est le coup de foudre. "Je suis habitué à ce goût. Lui le découvrait, son analyse était différente de la mienne. Il a adoré.

17 % de la production nationale

A tel point que quelques jours plus tard, l’acheteur demande à Hugues Moilet de réfléchir à un emballage pour vendre ces petites endives. C’est aussitôt le succès commercial et un brevet est déposé. "Bien sûr, ces endives coûtent cinq fois plus cher. Il y a déjà le packaging, mais surtout le fait que le tonnage produit est quatre fois moindre que pour une endive normale, avec les mêmes charges".

Attention ne parlez d’endivette à Hugues Moilet ! "Mes jeunes pousses d’endives ont 13 jours et ne sont pas mures. Une endivette est une petite endive, cueillie à maturation, après 21 jours. Ça n’a rien à voir et le goût n’est pas le même".

Depuis, ses pousses ont envahi toute la grande distribution, sous la marque Perle du nord. Différents types d’endives sont également proposés. En tout 40 000 tonnes sortent chaque année de Santerleg, soit 17 % de la production nationale.

Et le fruit de la récolte se vend désormais dans toute la France ; et dans certain pays européens. Un excellent résultat qui a permis une sérieuse remontée de l’entreprise. "L’endiverie produit 300 tonnes de jeunes pousses. Mais en termes de chiffre d’affaires, ça représente 1,5 des 6,4 millions, soit 23%".

Ces jeunes pousses se conservent un mois au réfrigérateur, avant de servir se base ou y déposer thon, bleu d’Auvergne, saumon, crevettes... Les recettes sont nombreuses. Et elles figures au dos des emballages !

JPEG - 2.4 ko

Article du Courrier Picard du 16/10/2012 (écrit par Vincent Fouquet).


Mise en ligne : mardi 16 octobre 2012


Forum de l'article