Dans la même rubrique :
La commune se fait une fleur
Nous sommes 8000 habitants en Haute-Picardie
Les voeux 2014 du maire
Les voeux 2010 du maire de Soyécourt
Une remorque made in Soyécourt
Dénombrements de la population
Etude de l’aménagement de l’ensemble du village de Soyécourt
Les voeux 2015 du maire de Soyécourt
Les voeux 2011 du maire de Soyécourt
Bienvenue sur Soyecourt.com

Thèmes abordés :

Personnages
De Soyécourt à Wittenberg ou l’invasion et la captivité
La pierre tombale de l’abbé Dignocourt remise en valeur
Le monument aux morts de Soyécourt
La vie du village en 1904
Récit de Mme Quélin sur l’évacuation de Soyécourt en 1940
Un Grand Veneur de Louis XIV

Presse
Six habitants honorés lors des voeux 2010
11 Novembre : commémoration réussie
La saison cycliste a bien démarré à Soyécourt
Soyez bon, soyez court, les chicons de Soyécourt
Journée détente et pétanque
Arbolesco en représentation à Soyécourt
Un dimanche en fête
Le Cresson de Soyécourt
Le Club des Belles Bielles fête sa naissance
Les seniors autour de la table


Une salle Bernard Maille
Adjoint au maire de 1973 à 2001, conseiller prud’hommal, trésorier au Rotary Club de Péronne-Albert-Ham, Bernard Maille, décédé en début d’année, a désormais une salle à son nom.

Le conseil municipal de Soyécourt a souhaité passer outre l’extrême modestie du maire, Luc Maille en témoignant sa reconnaissance à Bernard Maille, décédé le 4 janvier de cette année 2007.

En présence du premier magistrat et du conseiller général Philippe Cheval, une plaque a été apposée qui donne le nom du disparu à la salle des fêtes du village.

JPEG - 31.7 ko
Baptisée dans une très grande simplicité, la salle communale porte désormais le nom de Bernard Maille, humaniste et citoyen exemplaire.

Bernard Maille était élu conseiller municipal depuis le 21 mai 1973. Il fut un maire adjoint très efficace et apprécié au sein des organismes territoriaux (SIVom, syndicat d’électrification, amicale des maires et adjoints du canton). Il était également impliqué au conseil des prud’hommes ainsi qu’au conseil d’administration de la caisse locale du Crédit Agricole.

Chrétien pratiquant, humaniste, Bernard Maille était également très actif au sein de la paroisse Notre-Dame de Haute-Picardie ainsi qu’auprès des instances du Rotary Club. Il était attaché au système de gestion sous forme coopératif. D’ailleurs sa vie professionnelle fut axée sur un poste de management à la CEGBT. Une entreprise familiale du bâtiment exploitée sous la forme de société coopérative ouvrière de production (Scoop). Une entreprise dont l’histoire est étroitement liée avec celle du village.

Article du Courrier Picard du vendredi 20 juillet 2007 écrit par Jacques Vitte.


Mise en ligne : vendredi 20 juillet 2007


Forum de l'article