Histoire

Pour dater les origines du village, on ne peut actuellement que se baser sur le nom des seigneurs de ce lieu. Il est fait mention d’un Jean de Soyécourt en 1162. Ceci donnerait les prémices de la vie villagoise au Xe – XIe siècle dans les puissants mouvements de défrichements et s’arrangerait des études toponymiques sur le nom en « court » des nombreuses localités de notre région.

La famille des Soyécourt fût l’une des plus illustre de Picardie. Au XVIIe siècle on remarqua le marquis de Soyécourt, grand veneur de Louis XIV. La famille compta aussi parmi ces membres, la très célèbre et vénérable Camille de Soyécourt.

Les documents historiques collectés sur Soyécourt font mentions de trois parties distinctes et séparées entre elles par de légères vallées. La première au centre, refermant l’église, se nommait Marcelet, et peut bien avoir été le village primitif. La seconde comprend le lieu de l’ancien château et de ses dépendances. Une avenue le séparait de l’église et elle a reçu le nom de rue Neuve. La troisième s’appelait Vallieux.

Du château, il ne subsistait, au début du siècle dernier, qu’une petite tour ronde et qui ne devait pas être antérieure à 1472, époque où tout le territoire du village fût détruit par les Bourguigons au cours de la guerre de cent ans.

Les plus anciens écrits retrouvés font dater la construction du chœur de l’église en 1636. Elle a été presque entièrement reconstruit au commencement du XIXe siècle ; la nef et le clocher furent restaurés en 1842, grâce au zèle persévérant de M. Dignocourt, curé du lieu.

Dès le 26 novembre 1914, l’église fût rapidement détruite par les Allemands. Un peu comme tous les édifices religieux avoisinants de la Zone Rouge, la nouvelle église de Soyécourt reconstruite en 1926, a depuis longtemps oublié à quoi ressemblaient ses pierres d’origines. Dans les décombres de la Grande Guerre, on a retrouvé aussi la cuve baptismale qui est ce que l’église possède de plus remarquable.

Le vocable de l’église est saint Martial, ancien évêque de Limoges. La fête de Saint-Martial se célèbrant chaque année le 30 juin, la fête du village à lieu le dimanche suivant.

Au cours du dernier siècle, l’Histoire a refaconné Soyécourt. Revivez ces époques en parcourant les nombreuses cartes postales qui témoignent de cette période trouble. Explorer le souvenir des sapeurs-pompiers du village et retrouvez des textes anciens relatant la vie soyécourtoise.

vendredi 11 novembre 2011
De Soyécourt à Wittenberg ou l’invasion et la captivité
Récit écrit en 1915 par l’abbé Trimbalet, curé de Soyécourt, sur l’évacuation et la captivité des habitants de son village au début de la Première Guerre Mondiale et de sa traduction récente en allemand.

par Sébastien Robit
« J’ai vu la tristesse de l’invasion à Soyécourt. J’ai connu les amertumes d’une longue captivité en (...) Lire la suite


dimanche 23 septembre 2007
Le Menhir de Soyécourt
Le Grès de Soyécourt que personne ne voulait.

par Sébastien Robit
Face à l'indifférence et l'ignorance, les populations rurales ont détruit ces monuments légués de (...) Lire la suite


12 décembre 2009
Les « Cheveux Blancs » de 1972
Les début du repas des séniors de Soyécourt
Depuis les années 70, les moments conviviaux se poursuivent mais ne se ressemblent pas. Quelques (...)

1er février 2009
Récit de Mme Quélin sur l’évacuation de Soyécourt en 1940
Mme Quélin : Institutrice du village de Soyécourt à l’époque.
Vendredi 17 mai 1940 Une B14 conduite par M. Croisy (ex-bijoutier des environs de Soyécourt) (...)

27 janvier 2007
Notice Géographique et Historique sur Soyécourt en 1899
Voici la transcription intégrale de la monographie de Soyécourt, rédigée par M. Horquin en 1899, laquelle comporte en première page un extrait d’une carte d’Etat-Major.
A la fin du XIXe siècle, une enquête nationale est demandée à tous les instituteurs pour servir (...)

30 octobre 2006
Un Grand Veneur de Louis XIV
Charles-Maximilien-Antoine de Belleforière, marquis de Soyecourt, à l’époque du Roi Soleil
« Si vous ne m’ouvrez à l’instant, ma sœur, je vous tue ! » Et la pauvre sœur tourière de ce couvent (...)

11 février 2006
Soyécourt dessiné par Cassini
La carte dite de Cassini au XVIIIe siècle
Voici un extrait de la carte (version aquarelle) où l'on peut voir le village de Soyécourt Les (...)

1er septembre 2004
C’était le vendredi 1er septembre 1944
La libération de Soyécourt... Il y a 60 ans.
Comme tous les premiers vendredi du mois, ce matin là, on se retrouvaient à la messe de huit (...)

30 août 2004
Ancienne notice historique sur le village
Soyécourt par l’abbé De Cagny.
Des recherches attentives dans les anciens titres et sur les lieux mêmes feraient présumer (...)

27 août 2004
La vie du village en 1904
La vie paroissiale et la vie civile de Soyécourt il y a 100 ans
Vie paroissiale en 1904 Administration paroissiale Elle a à sa tête le curé, actuellement l'Abbé (...)